28/04/03 ( B195) Radio-Trottoir : le mardi 29 avril s’ouvre le procès d’Alhoumekani à Djibouti. Guelleh a tout préparé avec Me Aref, dans l’espoir de charger Alhoumekani et de se laver lui-même. Qui est dupe ? Et comme on a oublié de convoquer Alhoumekani, le procès est frappé de nullité par avance.

Demain
s’ouvre à Djibouti, le procès Alhoumekani / IOG / Borrel, qui doit
déboucher sur ne condamnation du temoin “génant”… Le
corse de l’affaire a été rappellé à la rescousse depuis
son île de la Réunion.
Il est toujours fourré entre Hassan
Saïd, Souleiman “dhago”, et… l’innénarable Aref. Ils doivent
avoir monté un dossier en bêton pour charger Alhoumekani et tenter
de laver la réputation d’IOG. Ce qui ne sera pas facile, car ce procès
est celui de tous les dangers pour IOG.

En
tout cas, ces trois là fanfaronnent ces derniers temps en annonçant
un gros coup pour demain.

La
rue qui n’est pas dupe des moyens que cette pègre utilise, pense qu’un
proche parent de Alhoumekani sera utilisé pour témoigner contre
ce dernier.. ., histoire de le faire passer pour un fou ou pour tout autre chose.

En tout cas,
ils ont fait le siège, ces derniers temps, de la famille pour trouver le
maillon faible à utiliser… Affaire à suivre.

P.S.
Au dernières nouvelles, la justice djiboutienne aurait oublié (comme
par hasard ?) de convoquer Alhoumekani, ce qui est un cas de nullité du
procés. Me Aref demandera-t-il communication des copies des convocations
de M Alhoumekani ?

 

.