28/11/04 (B274) Pourquoi n’exigerions-nous pas que l’Organisation de la Francophonie applique ses règles et les sanctions prévues à la République de Guelleh ?

En lisant le commniqué
émis par Reporters Sans frontières, nous avons eu la confirmation
des règles de discipline de l’Organisation de la Francophonie :

“La Francophonie
prévoit un mécanisme de sanction des pays “en cas de rupture
de la démocratie ou de violations massives des droits de l’homme”.
Ces sanctions vont de la réduction des contacts avec l’Etat concerné
à sa suspension.”

A notre avis et en application
de toutes les Observations faites, la situation des Droits de l’Homme à
Djibouti correspond bien à celle qui est décrite :

– rupture avec la Démocratie,
– violation massive des Droits de l’Homme.

Nous allons demander à
l’Organisation de la Francophonie de se pencher sur le cas du système
de Gouvernement de Guelleh et de prendre le cas échéant les
sanctions qui s’imposent, en confirmité avec ses statuts et règles
de fonctionnement.