25/01/05 (B282) Grand embarras au Quai d’Orsay, qui reconnaît l’expulsion des six coopérants par mesure de rétorsion, mais qui refuse de répondre aux journalistes.

(Quelle est la réaction
de la France à l’expulsion de six coopérants
français de Djibouti et à la coupure des relais de RFI à
Djibouti ?)
Je vous confirme
que les autorités djiboutiennes ont effectivement demandé le
retour en France de six de nos coopérants.

Cette demande est liée
au déroulement d’une procédure judiciaire actuellement en cours
en France. Vous savez que nous ne commentons pas ces affaires.

(Est-ce que cette demande
signifie une mesure de rétorsion des autorités
djiboutiennes ? Pouvez-vous préciser ce que vous voulez dire par “liée
au déroulement d’une procédure judiciaire” ? Ces coopérants
sont-ils
mêlés à cette affaire ?)
Comme je viens de vous le dire, je ne souhaite pas faire plus de commentaires
à ce stade.

_________________________________________ Note de l’ARDHD

Curieux, car si l’expulsion
des coopérants est directement liée à une affaire pénale
en cours d’instruction, elle n’est pas en soi une décision de justice
et le Quai d’Orsay pourrait s’exprimer, sans pour cela commenter une décision
de Justice.

Mais quand on est dans
l’embarras, il faut souvent mieux se taire ….