18/03/05 (B290) Pauvres Djiboutiens ! Réagissez et boycottez cette élection truquée (Lecteur)

Pauvres djiboutiens….

” IOG, président
…IOG, président…IOG, président…… “

Voilà les mots
qui hantent et torturent mon esprit à la veille d’une des plus grandes
mascarades électorales, à savoir l’élection présidentielle
du 08 avril 2005.

Comme vous le savez tous,
Ismaël Omar G, le démoniaque monarque djiboutien, s’apprête
à remonter sur son trône doré pour sept années
supplémentaires .

N’en déplaise à
qui veut, le 08 avril prochain, IOG sera réélu, avec comme a
l’accoutumé un score fleuve, des fraudes massives et surtout les éternels
dévots qui ne cesseront d’acclamer leur monarque arpentant les sombres
ruelles djiboutiennes avec des slogans du genre : ” vive IOG ,vive notre
Maître ,vive notre Roi……… “.

Tel est le triste spectacle
qui attend tous les esprits épris de justice et de liberté.

A Djibouti, cela fait
belle lurette que la dictature et le despotisme ont pris le pas sur les valeurs
démocratiques chères à bon nombre de nos concitoyens
.

La faute à qui
?

A l’ensemble de la communauté
djiboutienne, à ceux qui perdent leur temps à palabrer dans
les lieux de l’inculture(mabrazes) au lieu d’inscrire leurs convictions politiques(ou
autres) dans l’action citoyenne directe et concrète, mais surtout à
l’absence cruelle d’alternative politique due notamment au peu de crédit
accordé a certains opposants(je dis bien certains) plus soucieux de
pouvoirs que de réels changements.

Pauvres djiboutiens, empêtrés
dans la gestion du quotidien et la foultitude de leurs soucis.

Pauvres djiboutiens, désenchantés
de la politique , chômeurs a durée indéterminée,
exilés politiques, à quand le réveil des consciences,
à quand une lutte commune au delà des partis et des ethnies
pour briser ensemble les chaînes de l’asservissement .

Le temps est venu mes
chers concitoyens, de laisser de coté les querelles anciennes, et de
tout faire pour que l’un des plus abominables régimes autocratiques
du monde, tombe….

Le temps est venu d’agir
dans le concret, ce n’est pas en rêvassant que les choses risquent de
changer. Comme disait Malcolm X, ” n’est pas vivant, celui qui laisse
mourir les siens de faim, sans la moindre réaction …. “,
autrement dit seuls les morts-vivants laissent leur peuple crever de faim.
De la, à dire que mon peuple est un peuple de morts-vivant, il n’y
a qu’un pas à faire…..

Djibouti, est un navire
qui sombre, frappé par le même destin que celui du titanic. L’histoire
est un éternel recommencement, beaucoup se refusent de voir la réalité
en face, d’autres pensent que tout cela n’est que fabulations, à tout
ceux là je rétorque que l’avenir de leurs enfants est bien plus
que menacé, il est tout aussi ombrageux qu’inexistant.

En fin de compte, si mon
pays va de mal en pis, il le doit en grande partie à l’ensemble de
la communauté nationale qui a pour ainsi dire failli a son noble devoir
de citoyen.

Si IOG, pitoyable despote
qu’il soit, boira du petit lait le 08 avril prochain, à qui sera la
faute ?

A NOUS TOUS (on a le régime
politique que l’on mérite).

BOYCOTTEZ LES ELECTIONS
! ET QUE VIVE LA DEMOCRATIE !


Un étudiant djiboutien à paris.