29/05/05 (B300) Radio-Trottoir : Tadjourah/Dileita met tout le monde sur table d’écoute (Lecteur)

La Constitution de la République de Djibouti, n’accorde guère de pouvoir significatif au Premier Ministre.Ce dernier, qui jouit des mêmes prérrogatives ( ni plus ni moins ! ) que les autres membres du Gouvernement, s’ennuit dans ce rôle de ” Premier des Ministres ” et fait tout pour créer une situation qui le mettrait toujours en avant.

La mutation d’une aide-soignante du dispensaire de Tadjourah vers celui de Randa, relève tout naturellement de ses attribution ( hors texte bien sur ! ).Le Directeur de l’Ecole primaire de Ripta ou celui de Meedého, qui pourrait avoir un différend personnel avec les membres de la famille Dileita, peut se retrouver parachuter à Holl-Holl du jour au lendemain.

A Tadjourah, il est extrèmement difficile d’être discrèt et, ne pas attirer l’attention des guetteurs assermentés de ” mauvaises parole “.Les recrues ( très privées ) de Dileita ne négligent aucun détail : du simple résultat des élections du 08 Avril,en passant par les spéculations elatives à la constitution d’une future équipe gouvernementale, tout écouté et soigneusement rapporté.Malheur à celle ou celui, qui s’aventure à faire un commentaire…..

En 2005 encore, Tadjourah ” La blanche “, est encore en proie à des politicien véreux et malintentionnés.Que Dieu protège le peuple djiboutien contre les excès de ses dirigeants, qui ne pensent qu’à s’en mettre plein le ventre.