15/07/06 (B359-A) Froid diplomatique entre Guelleh et la France ?

Pourtant toujours à prompt à envoyer des télégrammes de félicitations aux Chefs d’Etat étrangers, à l’occasion de la fête nationale de leurs pays, et à le faire savoir dans l’ADI -Agence de presse aux ordres- Guelleh n’avait rien envoyé à l’occasion du 14 juillet, Fête nationale française.

Simple oubli ? Certainement pas ! Mais signe diplomatique qui confirme que Guelleh serait en froid avec Jacques Chirac et le Peuple français…

Ah l’ingrat !! Peu de dictateurs ont eu l’honneur d’être soutenu aussi fidèlement par un Président occidental … qui lui pardonne tout, qui trouve toujours une porte de sortie pour expliquer ses bêtises et des mensonges pour occulter ses crimes plus graves. Par exemple, le Gouvernement français a toujours soutenu, contre vents et marées, contre les évidences, la thèse du suicide du Juge Borrel et il refuse la publication de documents « Confidentiel défense » qui pourrait certainement aider à faire la lumière sur cet assassinat.

Eh bien non, en dépit de toutes ces faveurs françaises (sans compter les subventions auxquelles s’ajoutent le montant exhorbitant qui leur est payé pour occuper la base militaire), M. et Mme Le Chamelier font la tête à Chirac et ne lui souhaitent même pas bonne fête en temps voulu ! Comme c’est laid, peu élégant et pas sportif du tout !

Jacques et Bernadette Chirac pourront se rappeler ce proverbe du jour : “A vouloir trop aider les fourbes, on reçoit des tomates en remerciement”.

Heureusement que le Président du GED avait pris les devants en adressant les voeux du Peuple djiboutien au Peuple français. Sinon de quoi auraient l’air les Djiboutiens, qui ne partagent pas les vues stratégiques extrêmistes de ce Président auto-proclamé … et qui, contrairement à lui, sont liés d’amitié sincère avec le Peuple français!