09/03/07 (B385-B) En dépit des attaques dans Mogadiscio, la communauté parle toujours de poursuivre le déploiement d’une force de la Piax en Somalie. (Info lectrice)

AP
: Poursuite du déploiement de la force de paix africaine en Somalie

Une deuxième
vague de soldats de la force africaine de maintien de la paix en Somalie est
arrrivée mercredi à Mogadiscio, où les violences se sont
poursuivies, deux policiers somaliens à un poste de contrôle
se faisant tuer par des hommes armés alors qu’ils tentaient de fouiller
des véhicules.

Quelque 800 soldats ougandais de la force de l’Union africaine sont arrivée
dans la capitale somalienne depuis mardi, jour où ils ont été
accueillis par une pluie d’obus de mortier à l’aéroport. Plus
tard mardi, sept civils avaient été tués et dix autres
blessés lors d’un affrontement dans la ville.

Les anciens du clan Hawiye, majoritaire à Mogadiscio et relativement
hostile au président Abdullahi Yusuf, membre du clan Darod rival, ont
du coup exhorté le gouvernement à mieux protéger les
civils. Ils accusent dans un communiqué le gouvernement de chercher
à désarmer certains clans et pas d’autres.

Ce qu’a démenti le ministre de l’Intérieur Mohamed Mohamud Guled,
qui a jugé que ce communiqué ne représentait pas la position
réelle des Hawiye: “ce sont des groupes parasites qui ne sont
pas satisfaits du gouvernement, et ils utilisent les anciens du clan comme
outils politiques pour arriver à leurs fins”.

Dans le même temps, à Nairobi, l’ambassadeur de Somalie au Kenya
Mohammed Ali Nor a annoncé pour la mi-avril la tenue de la Conférence
pour la paix et la réconciliation en Somalie. Selon lui, elle rassemblera
plus de 3.000 personnes.

AP