02/05/08 (B446) La Tribune avec AP : Le chef d’Al-Qaïda en Somalie tué dans une frappe américaine

Aden Hashi Ayro, commandant d’une milice insurgée islamiste considéré par les Etats-Unis comme le chef d’Al-Qaïda en Somalie, a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi par une frappe aérienne américaine, a annoncé un responsable de l’organisation rebelle.

Selon le porte-parole de la milice islamique Al-Shabab, cheikh Mouqtar Robow, le raid a tué Ayro, un autre commandant du groupe et sept autres personnes dans une maison de Dusamareeb, dans le centre de la Somalie, à 480 kilomètres au nord de Mogadiscio.

Six autres personnes ont été blessées, dont deux ont succombé à leurs blessures, a précisé Abullahi Nor, un habitant. “Notre frère martyr Aden Hashi a reçu ce qu’il cherchait, la mort au nom d’Allah, des mains des Etats-Unis”, a déclaré Robow à l’Associated Press au cours d’un entretien par téléphone.

Le capitaine Jamie Graybeal, porte-parole du ommandement central américain a confirmé que l’armée avait mené une frappe aérienne dans la zone de Dusamareeb. Un autre porte-parole, Bob Prucha, a précisé depuis la Floride que l’armée américaine avait attaqué des militants d’Al-Qaïda. “C’était une attaque contre une cible connue d’Al-Qaïda et un chef de milice en Somalie”, a-t-il souligné. Depuis un an, l’armée américaine a attaqué plusieurs extrémistes présumés en Somalie.

Selon des responsables du gouvernement somalien, Ayro s’est entraîné en Afghanistan avant les attentats du 11 septembre 2001 et était le chef de la cellule d’Al-Qaïda en Somalie. Il était une figure clé du mouvement Al-Shabab, qui veut imposer la loi islamique et lance quotidiennement des attaques contre le fragile gouvernement somalien et son allié éthiopien. Ayro a également appelé récemment à attaquer la force de paix africaine déployée en Somalie dans un enregistrement diffusé sur un site Internet islamiste.

Selon Nour Geele, un habitant de Dusamareeb, l’attaque s’est produite vers 3h du matin (0h gmt). “Nous avons entendu une énorme explosion et lorsque nous sommes sortis en courant de notre maison nous avons vu une boule de fumée et de feu sortant de la maison où un des chefs d’Al-Shabab, Aden Hashi Ayro, résidait”, a-t-il raconté.

Selon un autre habitant, Nour Farah, “les corps n’étaient pas identifiables, certains coupés en morceaux, et les blessés ont été gravement brûlés”. Branche armée des Tribunaux islamiques, la milice Al-Shabab est considérée par le département d’Etat américain comme une organisation terroriste.

Les Tribunaux islamiques avaient pris le contrôle d’une grande partie du sud de la Somalie, dont la capitale Mogadiscio en 2006, avant d’être chassés par les forces du gouvernement intérimaire, soutenues par l’armée éthiopienne.

L’Erythrée, ennemie jurée de l’Ethiopie, a prêté assistance au mouvement islamiste qui est en train de refaire surface. Ces derniers mois, les Tribunaux islamiques se sont emparés brièvement de plusieurs villes. Les combats entre les forces gouvernementales somaliennes et les insurgés ont fait des milliers de morts l’an dernier et chassé plusieurs centaines de milliers de personnes de leur foyer.

Les Etats-Unis accusent les Tribunaux islamiques d’abriter des terroristes internationaux liés au réseau Al-Qaïda, considéré comme le responsable des attentats meurtriers de 1998 contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie. AP