10/05/08 (B447) AFP : Somalie: un patron de presse arrêté pour incitation à la violence

MOGADISCIO (AFP) — Les autorités de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) ont arrêté vendredi le patron d’un groupe de médias audiovisuels pour incitation à la violence, a appris l’AFP auprès de ses collègues et de source officielle.

La police a fait irruption vendredi dans les locaux de la Somalia Broadcasting Corporation (SBC) installés à Bosasso, capitale économique du Puntland, et a arrêté son directeur, Mowlid Haji Abdi.

“Les policiers ont investi la station ce (vendredi) matin vers 09h45 (06h45 GMT) et arrêté le directeur. Ils nous dits qu’ils agissaient sur ordre des autorités locales”, a rapporté à l’AFP l’un des employés de SBC, Ahmed Mohamed Mohamud.

Un responsable du Puntland a expliqué à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, que l’arrestation de M. Abdi était liée à la diffusion de programmes qui alimentent selon lui l’instabilité dans cette région.

“L’entreprise qu’il dirige crée de l’instabilité à travers ses programmes”, a affirmé ce responsable.

Le Puntland a été fondé en juillet 1998 par Abdullahi Yusuf Ahmed, devenu depuis président des institutions de transition somaliennes.

La Somalie, en guerre civile depuis 1991, a été le second pays le plus dangereux après l’Irak pour les journalistes en 2007, selon le Comité de protection des journalistes (CPJ).

Mercredi, Reporters sans Frontières (RSF) a dénoncé une tentative d’assassinat survenue le 4 mai à Bosasso contre une célèbre présentatrice de télévision.

Bisharo Mohammed Waeys, présentatrice d’une émission de divertissement sur la chaîne de télévision privée Eastern Television Network (ETN) et dernière femme, selon RSF, à exercer publiquement le journalisme au Puntland, a été prise sous le feu d’hommes armés alors qu’elle circulait en voiture.

Le lendemain, elle a reçu deux SMS la menaçant d’être abattue si elle n’arrêtait pas son émission, avait dénoncé RSF, rapportant des informations de son organisation partenaire en Somalie, l’Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ).