08/06/08 (B451) La correspondance des militaires djiboutiens au sujet de l’enrichissement de leurs officiers supérieurs (4ème épisode)

Monsieur le président,

Nous continuons à vous adresser des précisions et des preuves sur les détournements que ce Général, qui commande notre Armée nationale aurait pu avoir commis.

Aujourdh’ui, c’est un sentiment de déception qui s’abat sur nos troupes. Certains anciens pleurent déjà et regrettent l’occupation de Ras Doumeira que nous avons été incapables d’enrayer, alors qu’il était encore temps.

Nous rappelons que la position a été occupée au départ par 150 soldats érythréens seulement. L’occupation de cette partie de notre territoire a certainement été réalisée à la faveur d’une escroquerie commises en toute connaissance par le CEMGA (Chef d’Etat Major Général des Armées : Le Général Fathi) et le CEMD (Chef d’État Major de la D éfense : Le Général Zakaria )

Le trentième anniversaire de la création de notre armée a été fêté le 6 juin 2007, il y a un an. A cette occasion, Fathi a inauguré la villa de de son fils médecin militaire. Il avait obtenu la disponibilité de cette villa en mettant à la porte la famille du défunt colonel Haissama.

Pour l’anniversaire de notre 31 année d’indépendance, le 27 juin 2008, il va donner en location la Villa en duplex, située tout près de la prison gabode de F.7 à l’ambassade du Qatar. Les finitions viennent d’être achevées et le contrat de location a déjà été signé pour deux ans.

Cette Villa est luxueuse : par exemple, le jacuzzi et les fenêtres ont été rapportés de l’étranger (Dubai) aux frais probablement de l’Armée, alors que durant ce temps, nos soldats au nord, au sud et au centre du pays ont parfois du mal à trouver de la nourriture et que leur salaire n’ont jamais évolué, quand ils sont payés et que les indemnités dues sont versées, ce qui n’est pas souvent le cas..

Prenez encore un autre exemple, les deux immeubles du Héron, qui appartenaient à l’Armée, sont gérés par cette fameuse Banque de la place. L’un avait été habité par Liban Ismail Omar Guelleh. En 2006 sans appel d’offre, ils ont été cédés à Fathi et ass. pour 250 millions de FDJ. Personne n’a été inquiété ni questionnné sur la provenance des fonds.

Pour quelles raisons, les autorités du pays ne mettent pas en place une commission d’enquête afin d’éclaircir la provenance des fonds que le Général a utilisés pour acquérir toutes ces richesses et devenir milliardaire en francs Djibouti.

Son adjoint le général de brigade Zakaria qui a toujours prélevé 20% de commission sur tous les achats militaires a été associé avec son ami l’actuel Ministre Said Barkat  et avec lequel, ils ont ouvert un compte au Crédit Lyonnais.

Aujourd’hui on ne comprend encore toujours pas lorsque dans leur discours lors de la fête de nos armées, le 06 juin 2008.

Comment osent-ils de parler de nos forces et de notre force de frappe devant l’ennemi. Alors que nous sommes incapable de libérer Ras Doumeira et que tout le budget de nos Armées ont été investis, pour des intérêts privés, dans l’immobilier à Djibouti ou à l’étranger.

Avec la complicité des banques à Djibouti comme à l’étranger. Le Général arabe se vante dans les mabraz de posséder une carte de crédit “American Express platine” en précisant qu’elle n’est délivrée qu’à des gens très riches.

Fathi se préparent à partir en pension mais en gérant tous les biens détournés sur le dos des forces armées.

Ismail Omar Guelleh est-il conscient de la responsabilité que le père de la nation que Dieu lui pardonne son âme M.Hassan Gouled Aptidon avait confié à Zakaria et ce qu’il en fait.

Un territoire reçu le jour de l’indépendance et qui est souillé aujourd’hui par 150 renégats que notre armée n’a pas réussi à repousser. Tout cela par la faute du seul general Fathi Ahmed Houssein égoïste et ne regardant que ses intérêts personnels.