31/08/08 (B463) XINHUA / Un autre navire malaisien détourné au large de la Somalie.

Des hommes armés somaliens ont attaqué un navire malaysien dans les eaux de ce pays de la Corne de l’Afrique, considérées comme les plus dangereuses du monde, a déclaré samedi un responsable régional maritime.

Le navire malaysien avait été attaqué vendredi soir mais il ne pouvait pas confirmé le nom du bateau et la nationalité de l’équipage à bord, a indiqué à Xinhua Andrew Mwangura, coordinateur de l’Afrique de l’est du Programme d’assistance aux marins (SAP).

“Les Somaliens armés ont piraté un autre navire malaysien mais je ne parviens pas à savoir combien de personnes étaient à bord et leur nationalité”, a dit M. Mwangura par téléphone.

“Le cargo a été piraté vendredi soir. Nous ne connaissons toujours pas les propriétaires du bateau mais nous supposons un navire malaysien”, a précisé M. Mwangura, qui se base dans la ville de Mombasa, sud-est du Kenya.

Au moins 30 bateaux ont été attaqués en 48 heures la semaine dernière et les attaques de pirates sont de plus en plus fréquentes depuis le mois dernier.

Depuis fin juillet, les navires japonais, nigérians, thaïlandais ont été agressés par des pirates somaliens qui demandent une rançon.

Selon M. Mwangura, les hommes armés somaliens détiennent en captivité un bateau iranien avec à son bord 40.000 tonnes de minerai de fer parti de la Chine et à destination des Pays-Bas depuis la semaine dernière.

La piraterie est depuis longtemps un problème dans le Golfe d’Aden, l’une des routes maritimes les plus empruntées, reliant l’Océan Indien et la Mer rouge, et qui passe par la Somalie, un pays sans gouvernement opérationnel depuis 1991.

L’Afrique demeure un point chaud pour les actes de piraterie maritime avec 24 attaques enregistrées en Somalie et 18 au Nigeria durant le deuxième trimestre de 2008, selon un rapport du Bureau maritime international (BMI), publié en juillet.