08/08/09 (B511) Nouvelles de Somalie. Les USA, par le biais d’Hilary Clinton, s’impliquent plus fortement dans la crise somalienne en doublant le contingent d’armes qui vont être livrées à l’entourage du Président actuel, dont l’autorité est fortement contestée sur le terrain par les milices islamistes. (4 articles en Français)

___________ 4 – Le Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

Le Kenya invite le monde à tenir ses promesses pour la Somalie

Le président kenyan Mwai Kibaki a réaffirmé jeudi l’engagement du Kenya à soutenir le processus de paix en Somalie en faveur des résolutions régionales sur le gouvernement de transition pour stabiliser le pays ravagé par la guerre.

S’exprimant au cours d’une rencontre avec le président somalien Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, en visite dans le pays, le dirigeant kenyan a également mis la communauté internationale au défi de venir en aide à la nation de la corne de l’Afrique.

Un communiqué de la présidence diffusé à l’issue de la rencontre a indiqué que le président Kibaki a encouragé le leadership somalien à entrer en contact avec tous les groupes pour le bien du peuple somalien.

Le sommet extraordinaire de l’Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD) tenu en juin et celui de l’Union africaine (UA) ont récemment pris la résolution de traiter sérieusement avec toute personne s’ingérant dans le processus de paix en Somalie en faveur du gouvernement de transition internationalement reconnu.

“Le président Kibaki a vivement recommandé à la communauté internationale de tenir les promesses de 213 millions de dollars faites lors de la conférence des donateurs sur la Somalie,” a indiqué le communiqué.

Il a toutefois mis le leadership somalien au défi de profiter du soutien écrasant sur le plan international pour modifier la constitution, promulguer le projet de loi sur les partis politiques, organiser un recensement national avant l’expiration du délai supplémentaire accordé au gouvernement.

Le président somalien, qui est dans le pays pour rencontrer la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton en visite au Kenya, a briefé Kibaki sur le progrès accompli pour stabiliser le gouvernement et la situation en Somalie.

Le président Ahmed a remercié le gouvernement kenyan pour le soutien constant au rétablissement d’une paix durable dans son pays.

Le président somalien a apprécié la générosité du gouvernement kenyan en accueillant les réfugiés somaliens, dont le nombre augmente, selon lui, à un rythme de 10.000 personnes par mois.


____________________________ 3 – AFP

Somalie: Clinton appuie les efforts du président, les livraisons d’armes vont doubler

Les Etats-Unis vont doubler leurs livraisons d’armes légères et de munitions au gouvernement somalien de transition pour l’aider à lutter contre les insurgés islamistes radicaux, a annoncé jeudi un responsable du département d’Etat.

Le plan consiste à faire passer les livraisons d’armes de 40 à 80 tonnes. “C’est l’idée”, a déclaré ce responsable, qui s’exprimait sous couvert d’anonymat.

Washington a commencé à livrer des armes fin juin au gouvernement somalien et a déjà envoyé vers Mogadiscio 40 tonnes d’armements.

Il a par ailleurs indiqué que les forces somaliennes recevaient un entraînement à Djibouti, où se situe une base militaire américaine couvrant l’ensemble de la Corne de l’Afrique.

La secrétaire d’Etat américain Hillary Clinton, en tournée africaine, a échangé jeudi à Nairobi une poignée de main très symbolique avec le président islamiste de Somalie Sharif Cheikh Ahmed, les musulmans très pratiquants refusant habituellement de toucher une femme.

Mme Clinton lui a promis “un soutien très fort” des Etats-Unis.

Lors d’une conférence de presse, la secrétaire d’Etat américaine a officiellement demandé à l’Erythrée de cesser son soutien aux milices islamistes qui cherchent à renverser le président somalien élu fin janvier.

Sharif Cheikh Ahmed était un chef de l’Union des tribunaux islamiques somaliens (UCI) qui avaient combattu les chefs de guerre appuyés par les Etats-Unis, puis l’Ethiopie, alliée des Etats-Unis, lors de l’invasion de 2006.

Il s’était ensuite dégagé de la frange radicale pour s’engager sur le terrain politique dans le cadre d’un processus de réconciliation lancé par l’ONU.

Sharif Cheikh Ahmed affronte depuis mai une offensive d’insurgés radicaux islamistes somaliens, parmi lesquels figurent les shebab (“les jeunes” en arabe), accusés de liens avec Al-Qaïda par Washington.

A Washington, John Brennan, le conseiller anti-terrorisme du président Barack Obama, s’est dit très inquiet des activités des shebab en dehors de leurs bases en Somalie.

“Il ne s’agit pas simplement d’un mouvement de rebelles en Somalie”, a-t-il déclaré devant le centre de réflexion Center for Strategic and International Studies.

“Ils ont des tentacules en dehors des territoires qu’ils contrôlent. Nous savons que dans certains cas des Somaliens qui sont venus aux Etats-Unis, et même des citoyens américains, ont été attirés par une rhétorique idéologique et sont engagés dans les combats sur place”, a relevé M. Brennan. “C’est quelque chose qui nous préoccupe beaucoup”.

“Il faut se pencher sur la Somalie d’un point de vue géostratégique plus large”, a estimé le conseiller présidentiel, tout en insistant sur des mesures incitatives pour convaincre les jeunes Somaliens de ne pas rejoindre les shebab.

“Parfois, dans ce genre d’endroit, les jeunes Somaliens ou d’autres adhèrent à un mouvement terroriste parce que c’est pour eux la chance d’avoir trois repas pas jour”, a-t-il noté.

____________________________ 2 – Le Figaro avec AFP

Erythrée: fin soutien des shebab (Clinton)

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, en déplacement aujourd’hui à Nairobi, a appelé l’Erythrée à cesser de soutenir les islamistes radicaux somaliens déterminés à renverser le président Sharif Cheikh Ahmed.

“Il est plus que temps pour l’Erythrée de cesser et de renoncer à son soutien aux shebab et de commencer à devenir un voisin plus coopératif que déstabilisateur”, a déclaré Hillary Clinton lors d’une conférence de presse conjointe avec le président somalien.

“Nous devons faire en sorte que certains des pays voisins arrêtent de financer l’organisation terroriste des shebab”, avait déclaré Hillary Clinton avant son entretien avec le président somalien, dans une allusion à peine voilée à l’Erythrée.

Sharif Cheikh Ahmed, islamiste modéré élu fin janvier à la tête de ce pays en guerre civile depuis 1991, affronte une offensive lancée en mai par des insurgés radicaux islamistes somaliens, parmi lesquels figure le groupe des shebab, accusé de liens avec al-Qaïda par Washington.

____________________________ 1 – TSR Info (Suisse) avec Swiss

Les Etats-Unis vont doubler leurs livraisons d’armes légères au gouvernement de transition somalien

Les Etats-Unis vont doubler leurs livraisons d’armes légères et de munitions au gouvernement somalien de transition pour l’aider à lutter contre les insurgés islamistes radicaux, a-t-on appris jeudi du Département d’Etat.

Par ailleurs, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a appelé jeudi l’Erythrée à cesser de soutenir les “shebab”, les insurgés islamistes somaliens.

“Il est plus que temps pour l’Erythrée de commencer à devenir un voisin plus coopératif que déstabilisateur”, a notamment déclaré H.Clinton.

Elle a encore souligné le risque que la Somalie devienne une base du terrorisme