27/08/10 (B566) Point de vue : Qui est plus tribaliste qu’IOG et son régime ? (Lecteur)

Je voudrais réagir aux propos insultants tenus par celui qui est encore considéré comme le président encore légal pour six mois, mais qui n’est pas légitime de notre pays.

C’est Lui qui, à un moment solennel de notre histoire, la commémoration du 33ème anniversaire de notre pays où il aurait du célébrer la lutte acharnée de notre peuple contre le colonialisme français, chanter la mémoire de nos héros, nous relire les pages dorées de notre Histoire et l’aventure exaltante de notre libération, s’évertue à se mettre au premier rang et à occulter notre histoire.

Lui qui incarne la médiocrité pour avoir d’abord collaboré avec les colons et ensuite pour n’avoir pas su gouverner le pays que Gouled lui a offert sur un plateau d’argent avec la promesse d’élections truquées d’avance.

IOG s’est particulièrement illustré par son comportement défaitiste, sa phobie des élections justes et transparentes, son manque aigüe de vision. Il a préféré sacrifier son pays et son peuple pour son intérêt personnel.

Il s’est entouré d’hommes sans scrupule qui, comme lui, ont trahi un par un leurs meilleurs amis (feu Yacin Yabeh, Abdourahman Boreh, Al-Gamil…. la liste est longue). Des corrompus comme lui, sans foi ni loi comme lui, même s’il s’amuse à construire des mosquées.

C’est cet homme-là, qui le 27 juin dernier a prétendu nous donner une leçon de tribalisme.

Qui contrôle le Port, l’EDD, la banque nationale, l’ONED, la Garde dite républicaine, l’armée dite nationale, pour ne citer que ceux-là ?

Ce n’est pas un hasard si de hauts-gradés issus des autres tribus se “suicident” souvent ? Pire encore IOG a deux ministres qui lui sont liés par alliance.

Sans oublier les multiples ambassadeurs génétiquement proches de Guelleh, comme le fameux Olhayeh. Aussi incompétents qu’improductifs comme lui. C’est vrai qu’avec un quotient intellectuel (QI) inférieur aux plus basses mesures connues, il ne pouvait rien espérer d’autre que de faire l’espion d’abord au profit de la puissance coloniale et maintenant contre son peuple.

C’est sans doute pour camoufler ce passé honteux que, vous et votre femme, vous faites la “danse de ventre” le jour où les vrais djiboutiens pleurent leurs héros dont vous êtes peut-être, vous deux, les bourreaux directs ou indirects.

Est-ce la raison pour laquelle vous voulez faire oublier nos héros de l’indépendance qui se sont sacrifiés pour notre patrie ? Est-ce pour cette raison que vous cherchez à salir les noms de ceux qui sont vivants comme le valeureux Aden Robleh.

Même lorsqu’il s’agit d’envoyer des délégations en Somaliland, IOG calcule tribu.

C’est pourquoi il a envoyé Ali Abdi Farah et Mohamed Awaleh à Hargeysa.

Comme si le « très lucide » et « très bien élu » Président Silaanyo regardait l’origine ethnique des membres des délégations. Nos ministres indignes se sont très vite rendu compte de leur bassesse et ils se sont mis, à contre-cœur, à vanter les mérites de l’alternance démocratique, en vérifiant auparavant et avec soin, qu’IOG était bien resté à Djibouti.

Ce monsieur mafieux a fait du tribalisme la pierre angulaire de sa politique. Inversant les rôles quand ça l’arrange, il a même commis l’outrage d’accuser les dirigeants de l’opposition d’être des « tribalistes ». Les fourbes ont la manie d’accuser leurs adversaires, de leurs propres turpitudes ! .

Sans le valeureux Gouled dont vous avez ignoré les funérailles, sereiz-vous Président aujourd’hui et seriez-vous même quelqu’un. IOG, ne l’oubliez pas ! Vous aussi, vous avez trahi vos bienfaiteurs !

Nous, nous savons que vous êtes à la fois “un tribaliste et un traitre”.