30/04/11 (B602) Radio-Trottoir. Les Petites indiscrétions du Palais (nos lectrices et nos lecteurs confirment nos informations et ils apportent des précisions)

Chère équipe,

Je vous envoie des précisions sur le “secret” qui est le mieux diffusé à Ottawa.

Ma contribution confirmera les articles qui ont été publiés hier sur l’affaire des 12.000 US$. Merci à toute l’équipe.

une lectrice.

___________________________________________________

Bakal est bien connu ici, il fréquente le milieu oisif des desoeuvrés. A ses voisins d’origine somalienne,
il s’est presenté comm un ancien officier supérieur de la police djiboutienne.

Quand ils le citent ”
en ces termes”, les Djiboutiens se marrent !

Depuis son départ de Djibouti (au grand soulagement de sa famille !),
il rôde, instable à Ottawa. Ce n’est pas qu’il soit méchant, le bougre, non ! Son mal c’est son vice.

Un sacré penchant pour la vie nocturne et les ingrédients : ça coute cher ces choses là !

Bakal était devenu très triste depuis que ses compagnons de débauche ont été recrtués par Djiouti24. de la Présidence. Il est allé les rejoindre, mais contrairement à Bufalo et Ib.Miyir,
il ne sait pas écrire.

Alors il a été recruté pour faire la promotion de ce que les Djiboutiens d’Ottawa ont appellé le 3e REICH.

Il est revenu avec un mandat de campagne et un pactole. Notre mabraz qu’il fréquentait le jour du paiement de sa pension, s’est rempli d’une meute de fripons
à sa poursuite.

Rien à voir avec la diapora s’il vous plait.

Récemment, il a fait courir le bruit d’une fête qui sera organisée à la gloire de son Führer, dans un grand hôtel de la ville.

Son problème, selon les rumeurs qui circulent au mabraz, c’est que notre homme
se ballade avec de l’argent comptant, du cash ! Alors qu’ici les résevations de soirées de gala dans les hotels se règlent avec une carte de crédit.

Bakal n’en possède pas personne ne veut lui faire crédit. Plus les nuits passent, plus le pactole se réduit … dans ses mains moites d’ancien flic.

A Djibouti, le Goebbels local, attend la cassette vidéo de la fête, pour la diffuser à la RTD, le jour de l’intronisation du Chancelier. Le temps presse et aux dernières
nouvelles, l’homme aurait disparu de la circulation.