17/07/2011 (B613) Jean-Paul Noël Abdi nous apporte des informations complémentaires à propos de l’Ougas des Gadabourcis.

Les informations publiées sur votre site à propos de l’Ougas des Gadabourdis sont tout à fait exactes.

L’Ougas des Gadabourci avait été désigné comme l’a été l’Ougas des Isaas, mais il n’est toujours pas intronisé.

Rappelons « l’intronisation » de l’Ougas des Issa à Zeila avec les complications
qui avaient été provoquées par des officiers de nos forces armées dans le but de le “ramener”à Djibouti.

Cela avait permis au « criminel présumé » Ismaël Omar d’offrir un
banquet grandiose qui s’est malheureusement achevé avec plusieurs cadavres, probablement empoisonnés à l’occasion. L’ancien ministre de l’intérieur Idriss Harbi Farah, qui avait signé un “dit accord de paix” avec Ougoureh, en est mort, lui aussi, après plusieurs jours passé dans le coma.

Il était le frère du regretté Mahamdou Harbi Farah, qui était mort dans un attentat qui avait visé son avion à destination de la Chine et dont les conditions étaient parfaitement connues du 2ème Bureau des Forces françaises et de feu
Hassan Gouled Aptidon.

Quant à moi je me rappelle d’une émission télévisée à partir du Kenya en langue
somalie, qui nous avait montré l’Ougas Abdirasid des Gadabourci à Londres avec Mahdi Ibrahim God à ses côtés.