19/10/1999 – La France maintient son dispositif de surveillance à Djibouti.

La France maintiendra à Djibouti son dispositif de protection et de surveillance contre tout débordement du conflit entre l’Ethiopie et l’Erythrée voisines, a assuré lundi le chef d’état-major des armées françaises, le général Jean-Pierre Kelche.

“Ce dispositif a été placé à la demande des autorités djiboutiennes et ce, conformément aux accords de défense liant les deux pays et il sera maintenu tout le temps que les autorités djiboutiennes l’estiment nécessaire”, a-t-il déclaré à l’issue d’un entretien avec le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh.

Interrogé sur la capacité opérationnelle des Forces françaises prépositionnées à Djibouti (FFDJ), à la suite de la réduction de leurs effectifs et leur restructuration dans le cadre de la professionnalisation de l’armée française, le chef d’état-major a réaffirmé que les unités basées à Djibouti seront entièrement professionnelles et équipées de nouvelles générations de matériels. Début avril, le ministre français de la défense Alain Richard avait annoncé que le dispositif militaire français serait bientôt ramené à 2.500 “professionnels” au lieu de 3.200 militaires actuellement.

Toutefois, Djibouti demeurera la plus importante base militaire de la France en Afrique, avec plus de la moitié des effectifs français sur le continent, selon le ministre.

(Source AFP)