10/12/1999 – Le Monde publie un article à l’occasion de la publication du Rapport FIDH / OMCT sur l’intensification de la répression contre les militants des D.H. .

Un rapport de la FIDH et de l’OMCT

“Un rapport de la FIDH (Fédération internationale des droits de l’homme) et de l’OMCT (Organisation mondiale contre la torture) sur la répression dont sont victimes les militants des droits de l’homme dans le monde, rendu public, mercredi 8 décembre, estime que ” le bilan des douze mois écoulés est terrible. ”

” POUR de nombreux régimes, les militants des droits de l’homme figurent désormais parmi les principales cibles à abattre ou à faire taire. ” Ce constat émane de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), deux organisations qui ont, depuis deux ans, décidé d’unir leurs efforts, en créant l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’homme………..”

“….. QUATRE CATEGORIES ” Ce fut la première fois, écrit Antoine Bernard de la FIDH, qu’un groupe d’Etats exposait aussi ouvertement un credo on ne peut plus clair : protéger les Etats contre les défenseurs des droits de l’homme, et non les défenseurs contre l’arbitraire de l’Etat. On a pu mesurer l’apparition de véritables stratégies régionales à cette fin……”

“….. Sous couvert de lutte contre le terrorisme, un nouveau pas dans la coordination des politiques répressives a été franchi “, estime Driss El Yazami, l’un des responsables de FIDH, à propos de cette convention arabe, accord d’extradition définissant le terrorisme en de tels termes qu’ils peuvent ” couvrir toute action pacifique dissidente “….. ”

“…. Le rapport dresse un état des lieux par pays, avec une présentation des cas individuels des militants victimes de la répression. Il classe les pays en quatre catégories en fonction du degré de la répression. Dans cette typologie entrent dans la catégorie 1 (répression absolue, aucune possibilité d’agir) l’Afghanistan, Bahreïn, la Chine, la République démocratique de Corée, l’Irak, l’Iran, la Libye, Oman, l’Arabie saoudite, le Soudan ; dans la catégorie 2 (les militants parviennent à agir mais la répression est systématique) l’Algérie, la Colombie, la République démocratique du Congo, Cuba, Djibouti, l’Ouzbekistan, la Syrie, Timor-Est (occupé), la Tunisie, le Turkmenistan, le Vietnam. …..”

Extraits d’un article signé par CLAIRE TREAN