12/11/02 (B171) Légalisation du PDD de Mohamed Chehem Daoud.

L’ADI confirme la légalisation d’un nouveau parti politique dénommé
‘Parti Djiboutien pour le Développement (PDD)’

Le récépissé a été accordé à
M. Mohamed Daoud Chehem, ancien Ministre des Fiances qui avait déclaré
à l’AFP dans un dépêche parue le 5 novembre : “Le
PDD se battra pacifiquement en tant que membre de l’opposition djiboutienne
unifiée pour des élections transparentes et démocratiques
et pour l’alternance politique”.

______________________ Note de l’ARDHD.

La ressemblance des noms des nouveaux partis, ne risque-t-elle pas de susciter une certaine confusion ?

Nous n’avons rien à dire concernant la légalisation des Partis
politiques, dont on ne peut que se réjouir, dans la mesure où
elle correspond à une réelle volonté d’affirmer des progammes
politiques clairs et précis. Nous resterons vigilants pour dénoncer
les manoeuvres du pouvoir qui auraient pour but ultime de tromper le peuple
et de soutenir indirectement le RPP.

Ce sont les sigles qui nous inquiètent aujourd’hui. Ils sont tellement
proches (à une ou deux lettres près) que l’on peut craindre
que cela ne suscite une certaine confusion au niveau des électeurs
:

– PND, PRD, PDD, PPSD.