09/08/04 (B259) A vos marques ! La Fontaine est toujours d’actualité à Djibouti (Humour par un lecteur)

Rien ne sert de courir,
il faut partir à point.

Entre anciens et futurs
Ministres à Djibouti, cette fable de La Fontaine prend toute sa place
dans les différentes courses auxquelles nous assistons.

A l’annonce des élections
de 2005, des départs anticipés sont à prévoir.
Les passages de relais s’effectuent en coulisse : certains Ministres, à
bout de souffle, se font bousculer, car ils ne pourront pas tenir la distance.
Mais les relayeurs, aux dents aiguisés, sont déjà sur
la ligne de départ.

Dans les starting-blocks,
prêt à bondir, la technique du croc-en-jambe permet de se placer
à la corde pour parcourir plus vite les couloirs du Palais d’Haramous.
Certains accumulent les entraînements, d’autres travaillent la vitesse
pour battre des records de performance.

A vos marques..Prét…partez
! Pas très à l’aise dans ses basses quêtes en promotion,
les chaussures Moumin Bahdon manquent d’adhérance. Elles ne collent
pas au terrain.

Aden Robleh, une nouvelle
fois, n’a pas pu trouver la bonne paire de pompes. Ses pieds sont-ils douloureux
après sa récente mise à pied. Pourra-t-il se relever
et parcourir la distance sans un dopage sérieux et équilibré
?

Dans la voiture balai,
le Marquis Hassan Saîd, Elmi Bouh, Miquil, Fathi et Zakaria font de
la figuration. Trop engraissés, incapables d’assumer, ces serviteurs
hier distancés par les anciens, aujourd’hui, se font rejoindre et dépasser
dans les étapes contre la montre, par des plus jeunes. Ils seront inévitablement
contraints à l’abandon.

Moussa Chehem tient (une
fois de plus) la lanterne rouge : à la ramasse dans les cols, bloqués
sur les freins dans les descentes. Tricheur naturel, il sait que son salut
passe par les itinéraires Bis et les raccourcis illégaux.

Bien que déclaré
positif au dernier contrôle de dopage, mais évitant de le faire
savoir, le dit ‘Létha-rgique” conduit sa course
par bonds successifs, intercalés avec de longues périodes de
repos absolu. Ses chevilles ne cessent d’enfler. Il commence à souffrir
affreusement et cela le ralentit terriblement.

Noël se sucre sur
notre dos avec deux nouveaux porteurs d’eau qui viennent tout droit de la
fameuse usurpation domicile.

Sur le podium et d’or
et déjà d’argent comptant, on remarque les efforts méritoires
de Kadra, qui compte télécommander IOG à distance, pour
remporter personnellement la course, par personne interposée et avec
un minimum de fatigue.

La médaille d’or
reviendra a celui ou celle qui sera capable d’augmenter sa capacité
de séduction. Pour ne pas aller trop vite en besogne… parions
que ce sera le Roi … ou plutôt la Reine… qui ne manque pas, non
plus, de potentialités financières pour arroser l’électeur
indécis.