08/08/09 (B511) Sunil Saigal, “innamovible” patron de l’antenne du PNUD à Djibouti et membre éminent dans l’Ordre prestigieux des Brosses à Reluire, fait un nouveau cadeau à Guelleh. Avec lui on sait que d’habitude, les contrôles sur l’utilisation des fonds, ne sont pas toujours exercés avec la rigueur en usage, ce qui lui permet de continuer à mener une vie royale à Djibouti avec le soutien d’IOG, un peu plus riche encore !

___________________________ 1 – Afrique Avenir avec APA

Le maire de Djibouti ville, Ali Ismail Yabeh, et le représentant résident du PNUD à Djibouti, Sunil Saigal, ont signé jeudi un projet d’accord portant sur l’élaboration d’un plan de développement intégré de la capitale pour les cinq prochaines années.

Par le biais de cet accord, le PNUD mettra à profit son expertise technique pour aider la municipalité de la ville de Djibouti à définir de façon exhaustive des projets qu’elle juge prioritaires pour le bien être de ses habitants.

Ce projet s’insère dans le cadre de l’appui du PNUD visant à accompagner les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre intégrale du processus de la décentralisation sur l’ensemble du pays.

Selon le maire, « la ville de Djibouti doit, pour garantir un développement économique à la hauteur des ambitions affichées par les autorités du pays, relever une batterie de défis importants les uns après les autres ».

La gestion du développement urbain d’une cité comme Djibouti-ville nécessite un effort soutenu de la part de tous les acteurs impliqués à savoir : l’administration centrale, les autorités locales et le secteur privé.

La question de l’implication de la population locale notamment les jeunes et les femmes dans la gestion des affaires de proximité se pose aussi avec acuité.

La répartition spatiale de la population djiboutienne est atypique sur le continent africain : 70% de la population totale vit dans la capitale, Djibouti, faisant de celle-ci une Cité-Etat.

Avec la loi sur la décentralisation, le pays est divisé en cinq régions autonomes (Ali Sabieh, Arta, Dikhil, Obock, Tadjourah). Le district de Djibouti, avec un statut particulier s’étend sur 600 km2 et abrite en son sein,la capitale, Djibouti ville, découpée en trois communes (Ras Dika, Boulaos et Balbala)