20/08/08 (B461-B) L’ONU approuve l’autorisation donnée à l’UA pour renouveller le mandat de l’Amison (Force internationale de maintien de la paix en Somalie) (3 dépêches – Français et Anglais)

________________________ Le Monde

Somalie: l’ONU approuve le renouvellement du mandat de l’Amisom

Le Conseil de sécurité de l’ONU a approuvé mardi le renouvellement pour six mois du mandat de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom), remettant de nouveau à plus tard un éventuel remplacement de cette force par une opération de l’ONU.

Le Conseil a pris cette décision dans sa résolution 1831, rédigée par la Grande-Bretagne et adoptée à l’unanimité de ses quinze membres.

La résolution appelle les Etats membres de l’ONU à “fournir des ressources financières, du personnel, de l’équipement et des services en vue du déploiement complet” de l’Amisom.

Elle demande au secrétaire général, Ban Ki-moon, de continuer à explorer, avec l’Union africaine (UA) et en coordination avec les pays donateurs, “les moyens de renforcer l’appui logistique, politique et technique fourni par l’ONU à l’UA (…) et d’aider” l’Amisom.

Le mandat de l’Amisom a été prorogé pour six mois, le 1er juillet à Charm-el-Cheikh (Egypte), par le Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Pour avoir pleine légitimité, cette décision nécessitait l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU, seul organisme habilité à veiller au maintien de la paix dans le monde.

La Somalie, pays de la Corne de l’Afrique, est en guerre civile depuis 1991.

Le 23 juillet, le ministre des Affaires étrangères somalien, Ali Ahmed Jama, avait exhorté le Conseil de sécurité à autoriser le déploiement de forces de maintien de la paix ou de stabilisation de l’ONU dans son pays en proie à des violences quasi-quotidiennes.

Un accord de cessez-le-feu, conclu à Djibouti le 9 juin entre le gouvernement somalien et la coalition de l’opposition dominée par les islamistes, visait à mettre fin à une guerre civile dévastatrice entamée en 1991.

Prévoyant le retrait des forces éthiopiennes venues à la rescousse du gouvernement de transition somalien, il devait entrer en vigueur le 9 juillet pour une période initiale de 3 mois renouvelable.

Mais les combats entre insurgés islamistes et troupes éthiopiennes et du gouvernement somalien, quasi-quotidiens depuis plusieurs mois, n’ont pas cessé à Mogadiscio depuis la signature de cette trêve.

L’Amisom est déployée depuis mars 2007 à Mogadiscio mais est en sous-effectif et sous-financée. L’UA a déployé en mars 2007 1.500 soldats ougandais, qui ont été rejoints récemment par 1.500 Burundais. Le mandat de l’Amisom prévoit un contingent total de 8.000 hommes.

L’UA souhaite que l’ONU prenne le relais de l’Amisom. Mais la hiérarchie de l’ONU est réticente à cette idée, tant que la paix ne règne pas dans le pays, et la plupart des membres du Conseil de sécurité ne sont pas prêts à prendre une telle décision.

__________________________________ XINHUA

Somalie : l’ONU renouvelle l’autorisation accordée à la mission de l’UA

Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé mardi matin de renouveler l’ autorisation accordée à l’Union africaine (UA) de maintenir en Somalie, pendant une nouvelle période de six mois, sa Mission ( AMISOM).

Par la résolution 1831, adoptée à l’unanimité, le Conseil de sécurité a encouragé le secrétaire général à continuer d’examiner les moyens de renforcer l’appui logistique, politique et technique de l’Organisation des Nations Unies à l’Union africaine de façon qu’elle puisse relever les défis liés à l’AMISOM et faciliter son déploiement intégral.

Le Conseil a exhorté en outre les Etats membres de l’UA à apporter leur concours à l’AMISOM pour faciliter le retrait complet des autres forces étrangères de Somalie et créer les conditions d’une paix et d’une stabilité durables dans le pays.

Dans le préambule de la résolution, il a noté que dans l’Accord du 9 juin 2008, le gouvernement fédéral de transition de la Somalie et l’Alliance pour la seconde libération de la Somalie ont demandé à l’ONU d’autoriser et de déployer une force internationale de stabilisation dont les éléments seraient fournis par des pays amis, à l’exclusion des Etats voisins.

Le Conseil de sécurité a rappelé qu’il est disposé à envisager la création d’une opération de maintien de la paix, à condition que le processus politique ait avancé et que la situation sur le terrain se soit améliorée sur le plan de la sécurité.

____________________________ Shabelle (En Anglais)

UN Security Council extends AMISOM troops mandate

In a crucial meeting they held in New York the United Nations security council members have approved to extend the mandate of African Union peacekeeping troops AMISOM in Somalia for six months.

Unanimously adopting resolution 1831 (2008) under the Charter’s Chapter VII, the Council authorized the Mission to take all necessary measures, as appropriate, to carry out its mandate, as set out in resolution 1772 (2007), underlining, in particular, that the Mission could take all necessary measures, as appropriate, to provide security for key infrastructure and to contribute to the creation of security conditions for the provision of humanitarian assistance. (See Press Release SC/9101)

Further to the text, the Council urged Member States to provide financial resources, personnel, equipment and services for AMISOM’s full deployment.

The Council encouraged the Secretary-General to continue to explore with the African Union Commission Chairperson, in coordination with donors, ways of strengthening United Nations logistical, political and technical support for the African Union, building the Union’s capacity to carry out its commitments towards supporting AMISOM, and assisting AMISOM’s full deployment, to the extent possible, with the goal of achieving United Nations standards.

In the preambular portion of today’s resolution, the Council welcomed the signature on 19 August of the agreement between the Transitional Federal Government of Somalia and the Alliance of the Re-Liberation of Somalia, and noted that it calls for the United Nations “to authorize and deploy an international stabilization force from countries that are friends of Somalia, excluding neighbouring countries”.

The Council further noted that the communiqué of the African Union Peace and Security Council of 29 June further called for the United Nations to deploy a peacekeeping operation in Somalia that would support long-term stabilization and post-conflict restoration in the country. The Council recalled its “willingness to consider, at an appropriate time, a peacekeeping operation to take over from AMISOM, subject to progress in the political process and improvement in the security situation on the ground”.

At the opening of the meeting this morning, Council President for the month, Jan Grauls ( Belgium), paid tribute to the United Nations staff that had died in the attack on the United Nations compound in Baghdad in 2003.

The meeting was called to order at 11:05 a.m. and adjourned at 11:12 a.m.